FAQ

EuropaCity, un projet à impacts positifs renforcés

Le 4 octobre dernier, les équipes d’EuropaCity ont présenté des transformations
qui renforcent l’impact positif du projet, aux côtés des élus du Val d’Oise et des associations du territoire. L’occasion de témoigner leur engagement en faveur d’un modèle d’aménagement durable, sobre et solidaire avec le Triangle de Gonesse.

EuropaCity, un projet à impacts positifs environnementaux

Désireux de s’affirmer comme un démonstrateur de la transition écologique et solidaire à l’échelle internationale, EuropaCity va proposer des solutions innovantes en matière de sobriété énergétique, d’économie des ressources en énergie, d’eaux, de déchets et de biodiversité. La première d’entre elles ? Un projet Zéro Carbone, avec plus de 20 ans d’avance sur l’échéance 2050 fixée par l’Accord de Paris sur le climat. Cette neutralité carbone sera mesurée par un bilan dès la phase chantier, certifiée par un organisme indépendant. EuropaCity va également mettre en place un projet de création de biodiversité, avec pour objectif la restauration d’un site « à la naturalité faible ». Plusieurs espèces sauvages seront introduites sur le site, tandis que 4000 arbres seront plantés. Le projet « artificialisation nette Zéro » recrééra quant à lui 80 hectares d’espaces naturels et agricoles, et l’approvisionnement en énergie se fera à 100% par des énergies renouvelables.

EuropaCity, un projet à impacts positifs culturels

Pour contribuer à l’attractivité touristique de la France et à son rayonnement international, EuropaCity va créer un musée de référence développé avec une institution publique française et avec des talents créatifs du territoire. Les espaces dédiés aux loisirs et à la culture seront renforcés au détriment des surfaces commerciales, mais aussi de la piste de ski qui est définitivement abandonnée. Les espaces dédiés au parc à thème seront agrandis. Le projet fera la part belle à la culture et aux loisirs dans un territoire qui est en historiquement dépourvu, avec une exigence d’accessibilité au plus grand nombre.

“On a noué un partenariat avec EuropaCity pour permettre à 25 jeunes de passer le permis à 150 euros” : Idriss Niang nous explique le dispositif

Président de l’association Agir Ensemble, Idriss Niang a décidé de venir en aide aux jeunes du Val d’Oise en leur permettant de passer le permis de conduire pour seulement 150 euros. Un projet auquel EuropaCity s’est associé.

Le permis à 150 euros, pourquoi ?

Le permis de conduire est une formation coûteuse – en moyenne 1500 euros dans la région parisienne – que certains jeunes n’ont pas les moyens de se payer. C’est pour leur faciliter l’accès à cette formation qu’Idriss Niang a mis en place le permis à 150 euros, par le biais de son association Agir Ensemble.


Le permis à 150 euros, Comment ça marche ?

Pour en bénéficier, les jeunes en question doivent avoir un projet qui nécessite l’obtention du permis de conduire. Après avoir envoyé leur CV et leur lettre de motivation, ils reçoivent une convocation à laquelle ils doivent se rendre pour expliquer leurs motivations.

Grâce aux identifiants qui leur sont fournis, les jeunes retenus peuvent travailler le code de la route directement chez eux. Ils ont l’obligation de faire 10 séances par semaine, et obtiennent généralement le code en un mois et demi. Ils passent ensuite à la pratique, avec en moyenne 28 à 32 heures de conduite.

Et après ?

L’an prochain, Idriss Niang espère étendre ce dispositif pour permettre à une centaine de jeunes de passer le permis à 150 euros.